Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tito Topin, blog-trotteur.

Monsieur Albert et son voisin.

Le Café du Centre, un soir de fête à Villedieu.

Ils sont assis sur le banc de ciment qui se trouve à gauche quand vous sortez du Café du Centre, sous les panneaux indiquant les heures d'ouverture du tennis et les horaires des cars scolaires. Ils gardent la même attitude, ils sont légèrement penchés en avant, jambes écartées, mollets nus. Celui qu'on appelle monsieur Albert à cause de son chien qui s'appelle Albert est vêtu de noir, tee-shirt, short, chaussettes et godillots. C'est un marin à la retraite, échoué ici à la suite d'une tempête qu'on ignore. Son chien est noir lui aussi, il est tenu en laisse par une chaîne à maillons d'acier. Le maître et son animal se ressemblent, ils portent le même nom, Albert, tous les deux sont trapus, forts du collier, lourds, puissants, peu causants. Le chien porte une muselière. La loi ne l'exige pas pour son maître.

Son voisin paraît plus doux, il est tout en rondeurs, il a les cheveux blancs, le visage est jovial, le tee-shirt est pastel. On me dit qu'il a un âne rouge comme animal de compagnie et qu'il le garde enfermé dans une cave chez son ex-femme. On me raconte qu'il a divorcé quelques années plus tôt. Il a acheté un camping-car et il est parti sur les routes avec son âne rouge, sans but précis sinon celui de tester les différences de pastis selon les régions. Puis, l'hiver venant, à court d'argent, victime d'un malaise cardiaque, il est revenu demander asile à son ex-femme, avec son solipède. Depuis elle les loge, elle travaille et les nourrit. Lui a pris du poids, il étale son ventre sous le tee-shirt pastel, son cœur lui interdit tout effort.

Ils sont assis sur le banc de ciment qui se trouve sur la droite quand vous entrez au Café du Centre, ils devisent de la dureté de la vie.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article